JULIE

Julie a douze ans. Elle a déjà passé 2,5 ans dans le couvent dédié à Heviossi.  Heviossi règne sur le ciel et effraie les humains avec la tonnerre et des éclairs. Julie est une jumelle.

Il y a trois ans que sa sœur jumelle Juliette est décédée soudainement  à l’hôpital après avoir eu mal à la tête. On n’a jamais trouvé la cause.

Comme les jumeaux sont considérés ici comme un cadeau des dieux, ils ne peuvent jamais être séparés, même pas si l’un des deux meurt. Dans ce cas le décédé est remplacé par une petite poupée en bois. Par une cérémonie l’esprit du décédé est invité a prendre possession de la poupée. Avec cela la petite poupée devient un togbovi que le jumeau encore en vie doit porter toujours. On présente au togbovi  de la nourriture, des boissons, on le lave et le gâte et on le considère totalement comme un être vivant.

Cependant les parents de Julie et Juliette ont omi d’exécuter la cérémonie, après la mort de Juliette.

Quelques mois après la mort de Juliette, Julie a été hospitalisée, souffrant du même mal à la tête. Là , on n’a pas trouvé la cause de ses douleurs et les parents ont décidé  de consulter le Fâ, l’oracle qui peut communiquer avec les dieux.

Pour sauver la vie de Julie le Fâ décida que les deux filles, Julie et Juliette, devaient être initiées dans un couvent dédié à Heviosso. Cependant comme il n’y avait pas de togbovi il fallait d’abord trouver l’esprit errant de Juliette. La mère devait acheter une poupée au marché. Elle devait préparer un mets d’haricots, d’huile de palme rouge, de farine de manioc et de maïs. En outre elle devait offrir une poule et un coq à Tohossou, le dieu des jumeaux, pour que Juliette rejoigne sa sœur en prenant possession de la poupée.

Après que sa mère eut satisfait à cette condition les deux enfants, Julie et son togbovi  Juliette,  purent être initiées.  Julie reçut  les tatouages cicatrices la caractérisant comme enfant de Heviosso. Les cérémonies étaient exécutées, les sacrifices présentés. Une fois sous la garde de Heviosso, Julie guérit.

Pour que Julie aussi bien que Juliette puissent sortir du couvent , Heviosso exigeait entre autres deux moutons, un mouton par enfant. Tant que les parents ne pouvaient pas payer leurs  dettes, Julie et Juliette devaient rester dans le couvent. Quitter le couvent sans satisfaire à ces demandes n’était pas une option, car Julie mourrait certainement.

Gilbert s’est alors occupé du sort de Julie, en proposant au chef du couvent d’offrir deux coqs blancs, des offrandes que Heviosso avait l’habitude d’accepter dans d’autres cas où il s’agissait d’affaires moins importantes que de la vie de deux enfants. Le chef consulta le Fâ lors d’un bokonon, mais Heviosso refus ce qui lui avait été offert trois fois. Finalement,  il se contenta  d’un petit mouton, d’un coq blanc, d’haricots avec de l’huile rouge et d’une calebasse de vin de palme.

Quand Gilbert eut rassemblé l’argent pour le mouton Julie et Juliette purent quitter le couvent en toute confiance . Dorénavant, elles resteront sous la garde du puissant Heviosso. Personne n’osera leur faire tort.