NOTRE SOUTIEN

LE GAGNE-PAIN DES ENFANTS

Bien que l’orphelinat soit reconnu officiellement par les autorités du Bénin,  l’orphelinat ne reçoit pas de subvention financière. On essaie de joindre les deux bouts à l’aide d’une partie du salaire de Gilbert qu’il gagne comme avocat (€300,- par mois) et de dons occasionnels faits par la communauté. Cependant cela ne suffit pas et il reste toujours des dettes chez les femmes du marchés ou l’école.

Afin d’alléger un peu la charge financière de l’orphelinat nous voulons contribuer aux dépenses mensuelles  pour nourriture, les frais de scolarité et les dépenses de santé. C’est pourquoi la fondation recrute des parents adoptifs qui veulent soutenir un enfant avec €5,- par mois.

 

DURABILITÉ ET AUTONOMIE

En dehors du soutien financier direct nous voulons en même temps établir des changements durables. En janvier 2017 nous avons pu réaliser des améliorations structurelles à la vie dans l’orphelinat grâce aux dons privés par des amis aux Pays Bas:

  • l’achat de lampes à énergie solaire. Autrefois il faisait nuit après 19.00 heures, parce que l’argent manquait pour acheter du pétrole ou des  piles.
  • la réparation des gouttières et l’achat de réservoirs d’eau afin de collecter l’eau durant  la saison des pluies pour disposer d’ assez d’eau aussi dans la saison sèche, nécessaire pour irriguer le potager
  • la culture  d’un potager, avec des cultures pour consommation privée ou éventuellement pour les vendre. En outre les enfants peuvent acquérir de l’expérience dans l’agriculture.

                                janvier 2017                                                                                                                                               avril 2017